Ateliers chauffeurs #4 et #5 : les désactivations

Nous continuons notre démarche de dialogue avec nos chauffeurs partenaires. Ainsi le 9 janvier,  nous avons accueilli des chauffeurs volontaires dans le cadre de deux nouveaux ateliers consacrés « aux désactivations ». En effet, les désactivations génèrent des questions sur leur fonctionnement.

Nous avons rappelé en préambule la priorité accordée à la qualité de service et aux prestations haut de gamme. Ces exigences permettent à Allocab de proposer l’un des meilleurs services du marché. En conséquence, afin de nous assurer du respect de ces critères, nous avons mis en place un système de désactivation.

Au quotidien, la cause la plus fréquente de désactivation des chauffeurs est le non-respect du code vestimentaire  (costume + cravate) qui est un élément fondamental de notre métier.

En cas de mauvaise note attribuée par un client au chauffeur, nous appelons systématiquement le client et le chauffeur pour comprendre ce qu’il s’est passé et tenter une médiation. Nous ne pratiquons jamais de désactivation automatique. Un chauffeur a toujours la possibilité de contester une décision et d’en discuter avec l’équipe des Opérations. Chaque cas est analysé et l’équipe est toujours à l’écoute des chauffeurs comme des clients. 

Nous avons décidé, suite aux remontées des chauffeurs lors de l’atelier de revoir la modalité d’attribution des pénalités pour en limiter le nombre et la portée.

 

Nos chauffeurs nous ont exprimé une nouvelle fois leur implication et leur satisfaction de travailler pour Allocab et transporter une clientèle agréable et prestigieuse.

Un grand merci à l’ensemble des chauffeurs partenaires pour leur participation et leur enthousiasme.

 

Edward Cohen
Directeur des Opérations

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *