Allocab écrit au président pour dénoncer les suppressions de sessions d’examens VTC

Au-delà de sa démarche sociale, allocab a toujours défendu les intérêts de ses chauffeurs partenaires face aux différentes mesures gouvernementales, avec notamment l’annulation du décret de 15 minutes en 2013 qui porte le nom d’allocab. Aujourd’hui encore, allocab réagit face à la loi Grandguillaume adopté en décembre 2016 mettant en péril l’accès à l’activité de chauffeur VTC.

Le président d’allocab, Yanis Kiansky, s’adresse directement au président de la République pour dénoncer l’inactivité des pouvoirs publics engendrant l’annulation des sessions d’examens VTC depuis décembre.

Vous pouvez découvrir la lettre d’allocab adressée à François Hollande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *