Allocab en quelques mots

Allocab.com…Pourquoi ?

En 2011,  Yanis Kiansky prend un moto taxi pour faire un transfert aéroport et réalise que la majorité des  chauffeurs moto sont indépendants. Parti de ce constat, l’idée lui vient de créer un service de réservation automatisé pour rapprocher facilement l’offre et la demande.

Un service inédit répondant à un double objectif : permettre aux chauffeurs de planifier et développer leur activité et aux clients de réserver facilement un chauffeur disponible.

Allocab.com, un concept facile d’utilisation

• Prix juste annoncé à la réservation (sans supplément pour les bagages, les passagers supplémentaires ou l’approche du chauffeur)
• Paiement sécurisé effectué en ligne à la réservation
• Gain de temps : les chauffeurs sont tous équipés d’un GPS pour sélectionner les itinéraires les plus adaptés et contourner les bouchons
• Une plateforme performante pour les entreprises (gestion facilité des déplacements des collaborateurs et gestion intelligente des notes de frais)
• Un positionnement sur-mesure, qualitatif et ultra sécurisé
Chez Allocab.com, on pense que le luxe dans le secteur du transport est de pouvoir nouer un lien fort avec son chauffeur comme à l’époque des Chauffeurs de Maître.
Ainsi, le passager peut choisir la gamme du véhicule : éco, affaires ou première selon ses besoins. Les chauffeurs VTC sont des professionnels du transport de personne : ils sont vêtus d’un costume et accueillent les passagers avec le sourire, en prenant soin d’ouvrir la porte du véhicule.
Tous les chauffeurs sont formés en interne pour répondre à la charte de qualité Allocab.com et ensuite testés par les équipes. Ils sont suivis régulièrement afin de vérifier qu’ils appliquent parfaitement les bonnes pratiques. Dans le cadre du suivi de la qualité de service, une enquête de satisfaction est transmise au client à la fin de chaque course.
Enfin, un service écologique
Afin de réduire l’émission de carbone des courses effectuées, Allocab.com plante un arbre au nom du passager tous les 250 kms.