Port du casque à moto : 1ère enquête 2-roues Lab'

2RouesLab

Voici un publi-communiqué qui nous vient tout droit de 2-roues Lab’, conçu par la Mutuelle des Motards pour mieux connaître les attentes de tous les conducteurs de 2-roues (motards, scootéristes ou cyclomotards), en termes d’assurance et de sécurité au quotidien.
Pour participer à une enquête, vous pouvez vous rendre sur le site de 2-roues Lab’.

Les héros sont bien casqués…et vous ?

Pour sa première enquête réalisée en décembre, 2-roues Lab’ en partenariat avec Moto Magazine, s’intéresse au casque, élément essentiel à la sécurité des conducteurs de 2-roues à moteur. Choix, pratique, informations, idées reçues, vous avez été près de 1 200 à nous donner votre avis. Des réponses complètes, un taux de participation exceptionnel (88 %), qui servent la pertinence des résultats.

L’étude confirme des tendances fortes et rassurantes

Le casque apparaît comme un élément essentiel de sécurité, il est acheté neuf dans un magasin spécialisé et homologué CE. À l’identique, les gants et la veste sont essentiels à la sécurité avec respectivement 98 % et 95 % des suffrages et la protection dorsale obtient 79 % d’avis positifs. En revanche, le gilet airbag, avec 12%, est loin d’être considéré comme un équipement de sécurité. Même si de nets progrès ont été réalisés ces dernières années, le gilet airbag demande encore à être connu et reconnu. Au-delà de son prix, les interrogations sont nombreuses : filaire ou électronique, vitesse de déclenchement optimale, efficacité…

Mais la surprise est ailleurs :

Seuls 76 % d’entre vous changent de casque après une chute alors que le remplacement doit être systématique pour assurer votre sécurité. Parallèlement, l’étude montre que le mythe du casque à changer tous les 5 ans perdure, un manque d’informations à combler. Mieux encore, 55 % d’entre vous ne collent pas les stickers réfléchissants pourtant obligatoires en France. Indépendamment de l’obligation qui incombe à chacun de les coller lors de l’achat du casque, ils permettent surtout d’éviter le suraccident en rendant visible le motard ou le scootériste resté au sol.

Une réflexion sur le passager :

Alors que le casque est un élément essentiel pour votre sécurité, un tiers d’entre vous équipe leur passager avec un casque non adapté à sa morphologie. Et comme vous n’êtes pas à un paradoxe près, vous n’hésitez pas à recycler votre vieux casque, celui-là même que vous avez décidé de changer parce que les mousses étaient tassées.

Surprise ou évidence

Cette première enquête va permettre de faire évoluer les dossiers Conso de Moto Magazine et pourquoi pas de la presse spécialisée en général sachant qu’il s’agit de votre première source d’informations concernant les équipements moto (79 %) loin devant Internet (49 %) ou les conseils d’un vendeur (40 %). Certains résultats de l’étude font apparaître clairement un manque d’informations.
Parallèlement, votre implication permet de mettre en lumière des préoccupations ignorées et dessinent des axes d’amélioration à travailler pour toujours plus de sécurité sur la route. Parmi ces axes par exemple, le poids du casque qui remporte tous les suffrages et apparaît comme un critère décisif loin devant l’insonorisation (22 %), le look (9 %) et même le prix (1%) est une surprise pour les professionnels de Moto Mag.
Ces résultats seront largement partagés sur 2-roues Lab’, afin que les fabricants puissent en faire bon usage pour vous proposer des produits toujours plus près de vos besoins. À la presse aussi de s’emparer du sujet pour vous délivrer les bonnes informations. Bref, un échange de bons procédés au service de notre passion commune.

Les conseils 2-roues Lab’

Le changement de casque

Il est incontournable en cas de chute. Quand les mousses sont tassées, le casque devient trop grand, il ne remplit pas intégralement son rôle. Il est important de vérifier l’état des mousses et de les remplacer si nécessaire, ce qui est aujourd’hui possible sur de nombreux modèles du marché. Si le fabricant ne propose pas le changement de mousses, il faut alors changer le casque.

Le casque évidemment mais plutôt intégral :

Il permet de limiter les traumas faciaux, à privilégier donc ! Aujourd’hui, certains fabricants proposent aussi d’excellents casques modulables, une solution sécuritaire à condition de fermer la mentonnière dès que vous roulez !

Les autocollants rétro réfléchissants :

La France est le seul pays où ils sont obligatoires, les fabricants ne prennent pas la peine de les coller sur les casques uniquement pour le marché français, ils sont donc déposés dans la boîte du casque, à vous de les coller pour améliorer votre visibilité. Pensez-y !

Les bouchons d’oreilles méritent d’être découverts

Visiblement, vous êtes nombreux à penser qu’ils isolent trop des bruits extérieurs, qu’ils sont inconfortables ou tout simplement sans intérêt. Des bouchons d’oreilles oui mais pas n’importe lesquels ! Il est important de choisir des bouchons qui atténuent les bruits forts mais qui restituent les bruits utiles pour éviter l’isolement de l’environnement.
Pour télécharger l’étude complète, cliquez ici

Une réflexion sur “Port du casque à moto : 1ère enquête 2-roues Lab'

  1. le port du casque est capital pour la survie, mais il faut reconnaître que les chaussées sont très étroites au Mali ce qui provoquent des accidents chaque jour, mais aussi il faut d’abord sanctionné sur la limite de la vitesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.