Pollution des VTC : Allocab agit pour réduire son impact

Une pétition à l’attention de la Mairie de Paris pour réduire la pollution des VTC

Les candidats de 2020 à la Mairie de Paris avaient annoncé leur soutien à la campagne #TrueCostOfUber. La pétition à l’initiative de l’ONG SumOfUs et appuyée par les associations Respire et Transport & Environnement devait engager la Mairie de Paris à “réduire l’impact des VTC comme Uber sur la pollution de l’air”.

En effet, d’après l’étude américaine Ride Hailing’s Climate Risk signée par la Union of Concerned Scientists, les VTC seraient à l’origine de 47% plus de pollution que les véhicules individuels, en moyenne. À l’origine de ce chiffre on retrouve notamment le temps passé par les chauffeurs en déplacement entre deux passagers, et connecté sur les applications VTC dans l’attente de recevoir des réservations.

Graphique extrait de l’étude Ride Hailing’s Climate Risk, février 2020, Union of Concerned Scientists

Par ailleurs, la campagne #TrueCoestOfUber met en avant les “pratiques irresponsables des plateformes VTC”, et dénonce un impact néfaste tant sur l’environnement que sur l’aspect social.

Ainsi, la campagne requiert :

  • Des véhicules 100 % propres (électriques ou hydrogène) d’ici 2025.
  • Des trajets 100 % safe, pour que les utilisatrices et les utilisateurs soient en sécurité.
  • Des contrats 100 % éthiques, avec des impôts et des charges sociales payés en France et des salaires décents pour les chauffeurs.

Une étude construite à l’échelle américaine

La campagne #TrueCostOfUber dénonce des plateformes opérant respectivement :

  • 10 milliards de trajets par jour pour Uber
  • 1 milliard de trajets par jour pour Lyft

En effet, l’étude américaine à l’origine de cette initiative se concentre sur des plateformes internationales opérant dans des villes comme San Francisco, New York ou encore Chicago, jusqu’à 7x plus étendues que Paris.

Ainsi, la prise en compte de ce périmètre d’étude nous amène à reconsidérer les chiffres présentés. Toutefois, il n’en reste pas moins important pour les plateformes VTC d’améliorer leur impact et de participer à la responsabilisation du secteur dans les domaines sociaux et environnementaux.

Quelques pistes pour réduire l’impact environnemental du secteur VTC

Les scientifiques à l’origine de l’étude américaine donnent quelques pistes de progrès en vue de réduire la pollution des VTC, comme :

  • accélérer davantage l’électrification des flottes de véhicules ;
  • mutualiser les courses, inciter les passagers à partager les trajets ;
  • encourager les passagers aux mobilités douces ;

D’après les scientifiques, un trajet partagé en véhicule électrique émet 6x moins de carbone qu’en véhicule individuel : un potentiel de réduction qu’on ne peut pas ignorer et qui devrait encourager tous les acteurs VTC à accélérer leur transition écologique.

Comment Allocab réduit son impact environnemental lié à la pollution ?

Des technologies en faveur d’un impact environnemental maîtrisé

🗓 Nous sommes spécialisés dans la réservation de courses à l’avance et encourageons nos clients à planifier leurs trajets un maximum à l’avance → cela permet de limiter les demandes de réservations immédiates qui nécessitent que les chauffeurs soient connectés en permanence.

📍 Notre technologie Allocab Smart Dispatch nous permet d’optimiser les enchaînements de courses pour les chauffeurs → cela permet de réduire le nombre de trajets à vide.

👥 Notre technologie Allocab Pool permet aux passagers de partager des trajets. Par ailleurs, nous proposons à nos entreprises clientes de choisir la mutualisation des trajets entre collaborateurs → cela permet de réduire le nombre de véhicules en circulation et optimise le taux de remplissage des véhicules.

Une accélération de notre transition écologique grâce à des véhicules à faibles émissions

🚘 🌱 Nous avons lancé notre gamme Allocab Green composées de véhicules électriques et hybrides en septembre 2020 → aujourd’hui 40% de nos trajets sont réalisés en véhicules à faibles émissions.

⛔️ Nous visons une sortie progressive du diesel d’ici à 2024.

🔜 Nous avons pour ambition de déployer la plus grosse flotte de véhicules électriques en France, et avons pour objectif de réaliser 100% de nos trajets en véhicules à faibles émissions d’ici à 2025.

Des objectifs en phase avec les décisions européennes

🇪🇺 L’accélération de notre transition écologique s’inscrit en phase avec les récentes décisions du Parlement Européen et du conseil de l’Union Européenne, à savoir

  • l’interdiction de vente de véhicules thermiques neufs à partir de 2035
  • la réduction de 55% des émissions de CO2 induites en l’Europe d’ici à 2030.

Vous souhaitez réduire l’impact environnemental de vos déplacements ? C’est possible, en réservant une course green avec Allocab !
Pour en apprendre davantage sur nos engagements environnementaux, rendez-vous sur notre site internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.